Une poitrine généreuse et ferme est toujours perçue comme une vraie marque de féminité. La majorité des femmes accordent une grande importance à cet aspect de leur physique. Il existe de nombreuses façons d’augmenter le volume de ses seins. Méthodes naturelles, chirurgie, lipofilling… voici les techniques les plus prisées pour grossir des seins et accroitre son tour de poitrine.

Grossir des seins : les méthodes naturelles

Peut-être que vous le saviez déjà, mais il n’y a pas que la chirurgie pour faire grossir sa poitrine. Vous avez de multiples moyens naturels tous aussi efficaces.

Le sport

Certains exercices spécifiques aident à raffermir les seins et obtenir une poitrine plus imposante. Pour se faire, vous devez concentrer vos efforts sur les muscles grands pectoraux. Vous disposez de nombreux mouvements pour y arriver. Entre autres, vous pouvez faire des pompes, un développé couché, le walls-up, et bien d’autres. Faites ces exercices régulièrement si vous voulez obtenir de résultats notables rapidement.

Notez que votre silhouette joue également un rôle important pour mettre en évidence votre poitrine : il convient de le travailler. Si vous avez une morphologie plus ou moins mince, vous devez prendre du poids et travailler certaines zones afin d’obtenir une meilleure corpulence. En revanche, si vous êtes ronde, raffermir certaines parties à l’instar de l’abdomen est de mise pour mettre en exergue votre poitrine. Certes, pour un corps en parfaite santé, il convient de pratiquer des exercices physiques régulièrement.

Les crèmes : une méthode naturelle pour raffermir sa poitrine

Les crèmes naturelles ont fait leurs preuves auprès de nombreuses femmes. Il s’agit d’une méthode sans risque et le résultat peut se voir dans un délai assez rapide. Beaucoup de femmes ont témoigné de l’efficacité de ce produit. Leurs seins ont pris du volume sans qu’elles aient à fournir d’efforts importants sauf une application régulière. Pour plus de résultats, les experts conseillent d’effectuer un léger massage lors de l’application de la crème pour grossir la poitrine. Toujours de manière délicate, insistez sur le muscle pectoral. Si vous êtes à la recherche d’un moyen non invasif et naturel pour grossir des seins, une crème peut vous aider.

Une bonne alimentation

Vous n’y faites pas réellement attention ? Sachez qu’une alimentation saine peut parfois suffire pour vous faire bénéficier d’une poitrine généreuse. Dans ce cas, consommez plus de protéines et de fibres. Pensez également à vous hydrater correctement.

Il existe aussi certains aliments qui donnent du volume et tonifient la poitrine. Le fenugrec, vous en avez déjà entendu parler ? C’est une plante aromatique originaire de l’Inde. Riche en protéine et en nutriment, elle vous aide à donner du volume vos seins.

Chirurgie mammaire : la méthode ultime pour augmenter sa poitrine

Ces dernières années, la chirurgie mammaire fait rêver beaucoup de femmes. Cette technique ne cesse de se perfectionner pour réduire les risques. Aujourd’hui, les complications relatives à l’implantation mammaire sont rares. Ça dépend toutefois des compétences du chirurgien esthétique et la qualité des matériels utilisés.

La forme et le volume de l’augmentation mammaire

Le choix de la forme de l’implant revient à la patiente. Elle optera soit pour une prothèse ronde, soit celle en forme de goutte d’eau. La plupart des Françaises ont un faible pour la seconde catégorie, car elle se rapproche plus à la morphologie naturelle des seins.

En ce qui concerne le volume, la tendance n’a cessé d’augmenter depuis l’apparition de cette chirurgie esthétique. Si au début, l’exigence des patientes était entre 80 à 90 cm3, actuellement, le volume moyen demandé par les femmes atteint les 300 cm3 soit un bonnet C ou D. En Amérique, la référence est bien plus élevée, car la majorité des femmes qui se font grossir la poitrine visent les 400 cm3.

Le contenu de la prothèse

La majorité des implants mammaires sont remplis par du gel de silicone. Il reproduit la même sensation que le sein naturel au toucher. Vous pouvez également choisir une prothèse contenant du sérum physiologique ou de l’hydrogel. En cas de fuite, ces produits réduisent le risque de complication.

Point d’incision et position de l’implant

Vous avez trois voies d’accès différentes : dans le pli de l’aisselle, sur l’aréole et sous le sillon sous-mammaire. En général, les patientes évitent l’incision au niveau de l’aréole par peur de la cicatrice qu’elle va laisser. Notez toutefois que celle-ci reste très discrète. Si c’est pour la première fois, il est préférable d’opter pour une voie axillaire (dans le pli de l’aisselle).

Pour ce qui est de la position, le chirurgien glisse l’implant derrière la glande mammaire, l’aponévrose du muscle pectoral ou le muscle pectoral. Pour un meilleur résultat, il veillera à camoufler correctement le matériel. En effet, ce dernier doit être caché correctement sous la glande, les graisses et la peau.

Pose de prothèse mammaire : l’intervention chirurgicale

Une augmentation mammaire dure entre 1 h et 1 h 30. La patiente est mise sous anesthésie générale et placée en position demi-assise. Elle entre en clinique le matin et en ressort le lendemain.

Après l’opération

Jusqu’au lendemain, les médecins mettent des drains en place pour éviter le risque d’hématome. La patiente quitte la clinique avec un pansement qui sera renouvelé après 4 jours. Elle porte un soutien-gorge de contention pour maintenir la prothèse en place. Ça sera toujours le cas pendant un mois, le temps qu’un tissu conjonctif se forme pour soutenir l’implant de manière définitive.

Vous n’êtes pas obligé de prendre des antalgiques. Pour certaines, la douleur est plus ou moins supportable. Les activités physiques peuvent reprendre à partir du 4e jour après l’intervention. Il est même possible de faire quelques exercices physiques, mais vous devez immédiatement arrêter à la moindre gêne ou douleur.

Les seins gonfleront encore pendant 3 semaines et le résultat définitif sera apprécié dans les 2 mois après l’opération.

Les complications possibles

Sur le court terme, le développement d’un hématome risque d’obliger la patiente à retourner en bloc opératoire. Une infection est également possible et peut même entrainer une ablation de l’implant. Rassurez-vous. Cela n’arrive que dans de rares cas.

Sur le long terme, l’augmentation mammaire par le biais de la chirurgie peut se solder par la formation de coques. En ce qui concerne la fuite de silicone, elle peut conduire à l’apparition de siliconome : une réaction inflammatoire sous la forme d’une boule dure.

Notez que la prothèse n’est pas un obstacle pour l’allaitement. Pensez cependant à attendre au moins 6 mois après sa pose pour tomber enceinte.

Le lipofilling : injection de graisse pour donner du volume à ses seins

Le lipofilling séduit de plus en plus les femmes qui rêvent d’une jolie poitrine. Elle présente moins de risque comparé à la chirurgie. Cette technique n’est toutefois recommandée que pour les jeunes femmes. Les graisses injectées dans les seins favorisent la formation de tumeur en raison des facteurs de croissance qu’elles contiennent.

Les tissus adipeux sont aspirés dans d’autres parties du corps, notamment les cuisses, pour être injectés à travers plusieurs canaux au niveau de la poitrine. Le pratiquant peut mobiliser jusqu’à 300 cc de graisses sachant que 20 à 30 % du volume obtenu régressera pendant le premier mois. Vous devez ainsi pratiquer de multiples lipofilling avant d’obtenir le résultat souhaité.

Les risques éventuels de cette technique sont l’infection, la formation de microcalcification et de kystes graisseux.

Pour conclure, vous avez le choix entre différentes manières pour avoir la poitrine dont vous avez toujours rêvé. Les techniques naturelles sont inoffensives pour votre santé, mais il faut s’armer de patiente et de régularité avant d’obtenir des résultats. De l’autre côté, vous avez les méthodes modernes à l’instar de la chirurgie mammaire et le lipofilling. En plus d’être couteuses, elles présentent certains risques. Il faut toutefois avouer que le résultat obtenu est impressionnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *