Un taux élevé de cholestérol est responsable de nombreuses maladies potentiellement graves. En effet, il favorise notamment les pathologies cardio-vasculaires qui sont la première cause de mortalité dans le monde. Bien qu’aujourd’hui, il existe de nombreux traitements pour l’hypercholestérolémie, il convient d’adopter des attitudes préventives afin de limiter les dégâts. Voici alors des astuces simples pour lutter contre les effets néfastes du cholestérol.

Les principales maladies liées au cholestérol

Vous devez savoir qu’il existe plusieurs types de cholestérol dont deux nous intéressent : le HDL ou bon cholestérol et le LDL ou mauvais cholestérol. À une concentration élevée dans le sang, ce dernier favorise l’apparition de diverses maladies. En effet, il se dépose sur la paroi interne des artères et est responsable de son altération. Ce phénomène engendre une mauvaise circulation du sang à travers les appareils de notre organisme. Voici les organes les plus touchés par un taux de cholestérol élevé et les maladies éventuellement causées.

Le cœur : risque de douleur cardiaque et d’infarctus

 

La pompe cardiaque est le plus souvent victime d’un excès de cholestérolémie. Les artères de petit calibre qui alimentent le cœur en nutriment et en oxygène sont en effet bouchées par les résidus de graisse. C’est ce qui se passe en cas d’infarctus cardiaque. Le cœur est privé des éléments essentiels pour son fonctionnement. Cette maladie coronarienne peut conduire rapidement à la mort s’il n’y a pas de prise en charge rapide.

Le cholestérol favorise l’AVC au cerveau

Les cellules du cerveau ne survivent pas plus de 3 minutes sans oxygène. C’est pour cette raison que le réseau artériel est très complexe à l’intérieur du crâne. Sur le long terme, un taux de cholestérol élevé peut obstruer les petits vaisseaux qui irriguent le cerveau. Il s’agit d’un accident vasculaire cérébral ou AVC.

Obstruction des artères périphériques

Le flux sanguin au niveau de la périphérie (membres inférieurs et supérieurs) se trouve également entravé par l’accumulation de cholestérol. Associé au diabète, cette affection est la première cause d’amputation.

Une hypercholestérolémie élevée ne présente des conséquences qu’après une période relativement longue. Son évolution est insidieuse d’où l’intérêt d’opter pour des mesures de précaution.

Équilibrer son alimentation : incontournable pour faire baisser le cholestérol

Suivre un régime alimentaire sain est la clé pour maintenir un taux de cholestérol à la normale. Pour se faire, pensez à inclure toutes les catégories d’aliments dans vos repas quotidiens. Il faut préciser que la principale source de mauvais cholestérol est la graisse animale. Préférez donc les lipides d’origine végétale. Vous devez également savoir que le HDL cholestérol protège des maladies dues à l’accumulation de graisse. Ils sont surtout présents dans les fruits secs, les légumes, l’huile d’olive, l’avocat…

Sachez que les fruits et les légumes tiennent un rôle majeur sur la santé en général. Faites-le plein de fibres pour détoxiquer votre corps et éviter les risques de contracter des pathologies potentiellement graves. Pensez aussi à favoriser le calme et la détente. Un stress élever favorise les fringales alimentaires. Vous avez de nombreuses solutions pour cela : relaxant naturel, yoga…

Faire de l’exercice physique pour équilibrer la cholestérolémie

Faire du sport régulièrement est incontournable pour réduire le taux de cholestérol dans le sang et prévenir les risques de maladies cardio-vasculaires. Le secret est de faire de petits mouvements en plusieurs fois par jour, si vous n’avez pas beaucoup de temps. Pour profiter pleinement des bienfaits du sport, l’idéal serait de pratiquer des exercices d’intensité modérée entre 30 à 45 minutes par semaine. Si vous débutez, vous pouvez commencer à 10 ou 15 minutes, puis augmenter en durée. Vous adapter progressivement permet les éventuels accidents : déchirure, mal de dos ou à la nuque

Privilégier les sports qui font travailler l’ensemble du corps : ils renforcent le cœur et les vaisseaux sanguins. N’oubliez pas de vous hydrater correctement et de vous reposer entre les séances.

Faire un bilan régulier

Les effets néfastes de l’hypercholestérolémie ne sont apparents qu’au bout d’un certain temps. Vous devez dans ce cas effectuer des analyses médicales régulièrement afin de connaitre ce qui se passe dans votre corps. Consultez votre médecin et il examinera les bilans en laboratoire dont vous avez besoins. Un simple changement de comportement peut suffire pour corriger le problème si la maladie n’est qu’au stade de début. Par contre, à un stade plus avancé, il convient de suivre un traitement plus lourd et plus couteux. D’autant que votre santé peut sérieusement se détériorer sans une prise en charge rapide.

En bref, le cholestérol peut vous causer des maladies potentiellement graves s’il s’accumule sur les parois de vos vaisseaux trop longtemps. Suivre ces conseils simples vous permettra de penser à un avenir en bonne santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *